AccueilENGLISH
Roseraie de Bagatelle

LES JARDINS DE
BAGATELLE A PARIS

http://www.perso-jardins-bagatelle.net

Rose de la Roseraie de Bagatelle

Visite
virtuelle

Animations
Histoire
Infos pratiques
Liens
Plan du
Site

Evènement : Remise du Rosier "Bagatelle" de Soupert et Notting à la Roseraie

Bienvenue!

L'histoire d'un rosier perdu puis retrouvé!

Rosier Bagatelle de Soupert et Notting  en pot

Le 11 juin 2009, à l'initiative de l'Association Grand-Ducale des Amis de la Rose, le rosier « Bagatelle » des rosiéristes luxembourgeois Soupert et Notting a été remis au Parc de Bagatelle. La cérémonie officielle de présentation et de remise d'un spécimen à la Ville de Paris s'est déroulée à l'Orangerie de Bagatelle, en présence de Son Excellence l'Ambassadeur du Luxembourg en France et son épouse, ainsi que de descendants de la famille des rosiéristes Jean Soupert et Pierre Notting.

Le rosier a été planté dans la roseraie de Bagatelle où l'on peut aujourd'hui l'admirer.

Détails de la fleur Rosier Bagatelle Soupert et Notting

Rosier Bagatelle présenté à dans la Roseraie de Bagatelle Rosier Bagatelle

 

Un concert de dixie par le Dixie band de l'armée luxembourgoise accompagna l'évènement - le programme avait annoncé de la "musique millitaire", personne ne s'est plaint de l'heureuse surprise d'entendre du jazz plutôt que des marches millitaires :-).

orchestre

Mais la présence de représentants officiels ne signifie pas que cette petite cérémonie était ampoulée et solennelle. Au contraire, c'est avec beaucoup d'émotion que les intervenants luxembourgeois nous ont fait partager leur amour pour les roses et découvrir une partie de l'histoire de leur pays. En effet, de notre côté de la frontière, nous avons un peu oublié qu'il y a un siècle, le Luxembourg était internationalement reconnu comme le « pays des roses ». Plusieurs rosiéristes renommés, dont Soupert et Notting, avaient installé leurs pépinières dans le quartier de Limpertsberg, dans la ville de Luxembourg, et exportaient leurs créations de roses nouvelles dans le monde entier.

Si celle cérémonie s'est déroulé le même jour que le concours international de roses nouvelles, ce n'est pas un hasard. Ce rosier « Bagatelle » (à ne pas confondre avec « Jardins de Bagatelle » de Meilland, Prix du parfum de Bagatelle en 1984, ni avec un rosier aussi appelé "Bagatelle" de Jean Gaujard, hybride de thé à fleurs de couleur rouge, certificat à Bagatelle en 1943), fut crée par Soupert et Notting à l'automne 1909 pour commémorer la Médaille d'Or obtenue quelques mois plus tôt au Concours de Roses nouvelles de Bagatelle pour leur rose « Mme Segond-Weber » (une très belle rose que l'on peut admirer dans la roseraie du Val de Marne).

medaille d'or, facemédaille d'or, pile
Photos de la médaille: tous droits réservés. Tiré du livre : "Médailles attribuées aux rosiéristes Soupert & Notting" de M. Raymond Weiller (chef de la section numismatique du Musée d'Histoire et d'Art du Luxembourg (MNHA)) publié par le MNHA en 1990. Ce livre fait suite au don de Madame Huguette Heldenstein, héritière Soupert, qui a remis au MNHA les médailles et catalogues de ses ancêtre.

Revenons quelques instants sur les protagonistes de cette histoire. Jean Soupert et Pierre Notting, pépiniéristes de formation, s'associèrent en 1855 pour créer la société « Soupert & Notting », dédiée à l'obtention de roses nouvelles. Ils s'implantèrent dans le quartier du Limpertsberg, à Luxemboug-ville. Très vite, leurs créations, des variétés remontantes, séduisent par leur nouveauté et leur apportent succès et renommée. Récompensés dans plusieurs concours internationaux, leurs roses étaient un produit de luxe exporté dans le monde entier grâce à l'édition de catalogues. Soupert & Notting devient fournisseurs de plusieurs cours royales. Leur succès attira d'autres pépiniéristes au Limpertsberg, et les roses poussaient chaque année par millions.

Aujourd'hui, à Luxembourg-ville, un circuit des roses au Limpertsberg appelé « RosaLi » fait découvrir aux visiteurs et touristes cette aventure industrielle. Une brochure est disponible en ligne (voir rubrique lien et documents).

Rose Mme Segond-Weber de Soupert et Notting, médaille d'or 1909 catégorie Roses étrangèresParmi leurs créations, l'une se distingue à Bagatelle. C'est un hybride de thé créé en 1908, et qui porte le nom d'une célébrité française de l'époque, Mme Segond-Weber, sociétaire de la comédie française, tragédienne, une artiste pas aussi populaire de Sarah Bernhardt mais néanmoins une des personnalités des grandes scènes parisiennes. Elle fut inhumée au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Sa rose, de couleur rose saumon, est décrite par Rose Georgina Kingsley dans son livre "Rose and Rose growing" (1908)  comme une des roses les plus subtiles qu'elle connaisse par sa forme, sa taille, sa couleur et son délicieux parfum, et qu'elle s'attendait à son succès (citation dans la section Liens et documents).

Mme Kingsley ne s'est pas trompée, la Rose "Mme Segond-Weber" reçut de nombreuses récompenses internationales, et ce dès sa première présentation (premier prix à l'Exposition d'art et d'horticulture de Mannheim). Elle remporta la médaille d'or du prix réservé aux roses d'origine étrangère à Bagatelle, attribué pour la première fois en 1909, évènement commémoré le 11 juin 2009. Mais ajoutons qu'en 1908, lors du Concours international de Roses de Bagatelle, cette même rose avait déjà reçu une médaille attribué par la Société Nationale d' Horticulture de France !

Photos de la rose Mme Segond-Weber: ©Claude Vion - Photo prise au Conservatoire du Patrimoine Rosier Luxembourgeois

Jean Soupert et Peter Notting furent si heureux de cette récompense qu'ils baptisèrent du nom de « Bagatelle » une de leurs nouvelles créations.

Rosier Bagatelle Bagatelle est un rosier grimpant rose pale. Ma photo n'est pas très explicite, la floraison est timide.

Selon le site Helpmefind.com, Bagatelle est un rosier multiflore (Rosa multiflora), vigoureux, grimpant jusqu'à environ 3 mètres, hybride de Crimson Rambler (1893, Turner) et de Mignonette (rosier polyantha de Jean-Baptiste Guillot, 1880), à fleurs doubles (17-25 pétales).

Au Conservatoire du Patrimoine Rosier Luxembourgeois, 'Bagatelle' a atteint en 3 ans la hauteur de 2,5 m.

La culture des roses fut encore florissante pendant quelques décennies au Luxembourg. L'Exposition des Arts Décoratifs de Paris d'avril à octobre 1925 (qui laissa à la postérité le nom "d'art déco") présentait une roseraie luxembourgoise, et Soupert & Notting était l'un des exposants.

La culture des roses déclina au Luxemboug vers le milieu du 20eme siècle. Soupert et Notting ferma en 1942 suite au décès de Jean-Constant Soupert, un des sucesseurs des fondateurs de la firme. La guerre mondiale eut raison de la culture des roses luxembourgoises. On oublia un peu le rosier Bagatelle et l'on perdit sa trace...Avait-il disparu?

Heureusement non.il fleurissait encore de l'autre côté du rideau de fer.

 

En 1989, le mur de Berlin à terre, le rideau de fer s'efface, les échanges européens s'accèlèrèrent dans de nombreux domaines...y compris celui de la passion des roses. Et c'est ainsi que l'on retrouva ce rosier dans l'ex-Allemagne de l'Est, conservé à l'Europa Rosarium, qui détient la plus grande collection de rosiers au monde. l'Europa Rosarium put fournir au Conservatoire du Patrimoine Rosier Luxembourgeois des greffons qui furent multipliés par Lens roses (Belgique). Il arrive aujourd'hui à la roseraie de Bagatelle en France...Un bel exemple de coopération européenne!

L'Association Grand-Ducale des Amis de la Rose et le Conservatoire du Patrimoine Rosier Luxembourgeois (situé dans le jardin anglais "de Gaard um Titzebierg") , qui abrite 600 variétés de roses dont une cinquantaine de créations de Soupert & Notting, est à l'origine de cette initiative sympathique et symbolique qui va permettre à ce rosier de rejoindre la roseraie dont il porte le nom, et qui porte en lui la fierté et le plaisir qu'ont ressenti deux rosiéristes de voir une de leurs plus belles créations appréciées et reconnues.

Pour terminer, une belle photo de "Bagatelle" dans la nature, fournie par M. Claude Vion de l'Association Grand-Ducale des Amis de la Rose. Je remercie M. Vion pour son aimable relecture de l'article et pour les précisions qu'il a bien voulu m'apporter.

Rosier Bagatelle sous le climat des Ardennes

Liens et documents

Le site du Conservatoire du Patrimoine Rosier Luxembourgeois vous donne plus de précision sur Soupert & Notting, et la liste de leurs créations : http://www.garden.lu/patr-soupert.html

Si vous êtes rosiériste, le conservatoire du patrimoine rosier Luxembourgeois peut vous remettre du bois de greffage. Informations contact sur le site http://www.garden.lu/

Circuit RosaLI, promenade du circuit des roses du Limpertsberg, sur le site de l'Office du Tourisme de la Ville de Luxembourg. Elaboré par M. Claude Vion du Conservatoire du Patrimoine Rosier Luxembourgeois et le Syndicat d'Initiative du Limpertsberg, ce circuit a été inauguré à l'occasion du cent-cinquantenaire des premières roses de Soupert & Notting. Vous pouvez consulter la promenade "RosaLi" en ligne.
http://www.lcto.lu/fr/fid/4/74/148/rosali/

Le Musée national d'histoire et d'art de Luxembourg conserve une centaine des médailles reçues par Soupert et Notting. Le musée a publié un livre "Médailles attribuées aux rosiéristes Soupert & Notting", par Raymond Weiller, Musée national d'histoire et d'art de Luxembourg, 1990.
(www.mnha.public.lu/)

Description du rosier "Bagatelle" de Soupert & Notting sur helpmefind.com, site interacif en anglais de descritions de fleurs : http://www.helpmefind.com/rose/l.php?l=2.42272.0

Europa rosarium, en Allemagne, la plus grande collection de roses au monde: http://www.europa-rosarium.de/ (en allemand et anglais)

Le site de Lens Roses, qui a contribué à l'aventure du retour du rosier "Bagatelle" de Soupert et Notting à Bagatelle : http://www.lens-roses.be/index.dhtml

Citation Rose Georgina Kingsley: "And although it is as yet almost unknown in England, having only been sent out this spring (1908), I venture to predict a leading position in the near future for MM. Soupert et Notting's grand salmon-pink novelty, Mme Segond Weber, which, for shape, size, color and delicious fragrance is perhaps the finest rose I know" dans: Rose and Rose Growing, 1ere édition 1908, édition Read Books, 2008, p.98

 

[Haut de page] [Début du texte] [Accueil] [Plan du site]

Tous droits réservés © 2006 - 2013 Dernière mise à jour le 16 juin 2011 CONTACTContactt